Historique de l'Association

« La médecine est une maladie qui frappe tous les médecins de manière inégale. Certains en tirent des bénéfices durables. D’autres décident un jour de rendre leur blouse parce que c’est la seule possibilité de guérir – au prix de quelques cicatrices. Qu’on le veuille ou non, on est toujours médecin. Mais on n’est pas tenu de le faire payer aux autres ; et on n’est pas non plus obligé d’en crever. » – LA MALADIE DE SACHS, Martin WINCKLER – POL 1998

L’épuisement professionnel (« burn-out ») menace en France un médecin sur deux. Il survient quand la personne ne peut plus faire face à une demande professionnelle trop importante ou exigeante. Un épuisement physique, émotionnel et mental s’installe qui peut mener au suicide.

Les médecins sont très touchés: on compte 2,5 fois plus de suicides au sein de cette profession que dans le reste de la population. Chaque année, 45 praticiens tentent de se suicider en France: c’est davantage que les policiers ou les salariés de France Télécom.

L’idéal qui s’érode, l’image du super-héros qui s’écroule, le sentiment de culpabilité, la pudeur ou le déni qui renforcent l’épuisement et la fuite en avant, personne n’est à l’abri de « craquer » un jour ou l’autre.

Ce n’est pas une fatalité.

L’association MOTS s’est créée en 2010 en Midi-Pyrénées à l’occasion d’un premier congrès (Toulouse 2010) sur le « Mieux Être pour Mieux Soigner », avec l’aide du Conseil Départemental de l’Ordre des Médecins de Haute-Garonne.

Dans un monde en pleine mutation où les exigences de la vie professionnelle sont très fortes et frappent de plein fouet bon nombre de secteurs, elle interpelle les instances professionnelles et les autorités en charge de la programmation et de la mise en œuvre de projets sur la nécessite de se préoccuper et de préserver la santé des médecins.

Une réponse uniquement médicale, soignante ou sociale est insuffisante.

De 2010 à 2014, l’association MOTS a mis en place et expérimenté des consultations confraternelles d’aide et de soutien aux médecins en difficultés professionnelles ou personnelles réalisées par des médecins compétents en ergonomie et santé au travail.

Elle propose, en toute indépendance et dans la plus stricte confidentialité, de faire le point pour prendre soin de soi, organiser son travail et préserver sa santé.

Sa démarche reflète ainsi la confraternité qui doit présider aux rapports entre médecins, quel que soit leur secteur d’exercice, public ou privé, ou leur statut, salarié ou libéral.

En veillant à leur santé et à leur équilibre professionnel, l’objectif de MOTS est que chaque médecin trouve les moyens d’exercer son activité dans une sérénité nécessaire à la qualité des soins que méritent les patients, et pour son propre bien-être au travail.

Cette phase expérimentale a permis de structurer son organisation et de modéliser une aide et un accompagnement systémique et global, testant des procédures et des outils, et mobilisant les personnes et ressources nécessaires pour répondre aux problématiques individuelles des médecins en difficultés.

En 2014, le Prix de la meilleure action de prévention du Grand Prix du Généraliste fut remis à un de ses fondateurs : http://www.legeneraliste.fr/actualites/video/grands-prix-du-generaliste/2014/09/11/prix-de-la-meilleure-action-de-prevention-dr-jean-jacques-ormieres_249401

De nouvelles régions ont rejoint l’association MOTS.

Confrontée à une montée en charge importante, l’expérience acquise doit permettre de répondre aux exigences de professionnalisation et de qualité du service rendu aux médecins en difficulté.

L’esprit d’ouverture de MOTS et son désir de partage, notamment avec les autres associations d’aide, s’inscrivent dans une volonté commune de mutualiser et de fédérer les initiatives au niveau national.